Coup d’état du 22 mars 2012 : Pourquoi le capitaine Sanogo n’ira jamais à la Cpi

Coup d’état du 22 mars 2012 : Pourquoi le capitaine Sanogo n’ira jamais à la Cpi

Selon Diackari Poudiougou, spécialiste en droit international interrogé par Deutsche Velle, la Cour de la Haye ne peut en aucun cas se charger du procès de l’ancien chef de la junte Amadou Sanogo, même en cas de défaillance de la justice malienne.

En visite au Mali la semaine dernière, la procureure de la Cour pénale internationale (CPI) Fatou Bensouda a sommé les autorités d’avancer dans le procès de l’ancien chef de la junte, Amadou Sanogo. L’ex-putschiste est accusé d’assassinat et de complicité d’assassinat de soldats dans les mois qui ont suivi le coup d’Etat de mars 2012. Son procès a été renvoyé en décembre 2017 et sa demande de liberté provisoire a été rejetée par la Cour. Selon les statuts de la CPI, une “défaillance” de la justice malienne pourrait permettre à la Cour de La Haye de se saisir du dossier.

Mais pour Diackari Poudiougou, spécialiste en droit international, la CPI ne peut en aucun cas se saisir de cette affaire. Les crimes dont est accusé Amadou Sanogo ne relevant pas de sa compétence.

L’Indicateur Renouveau

Précédent FIFA : Ronaldo, Zidane, Giroud... Les vainqueurs de l'année 2017
Suivant L'appel de Trump a fait "pleurer" la veuve d'un soldat tué au Niger

A propos de l'auteur

Vous aimerez aussi

CdC : le TP Mazembe au rendez-vous, les Ivoiriens en déroute

A l’issue des barrages retour disputés ce week-end, 15 des 16 qualifiés pour la phase de groupes de la Coupe de la CAF sont désormais connus. Si le TP Mazembe

Aïd el Fitr 2016 : Message de félicitations de Son Excellence Monsieur Ibrahim Boubacar KEITA, Président de la République, Chef de l’Etat, à la Communauté musulmane du Mali

A l’instar de nombreux pays de la Oumah Islamique, notre pays célèbre ce mardi 05 juillet 2016 la Fête de l’Aïd el Fitr qui consacre la fin du jeûne du

Politique 0 Commentaires

Mali: la ministre des Armées Florence Parly en visite à Sévaré au PC du G5 Sahel

La ministre française des Armées s’est rendue lundi 1er janvier 2018 au poste de commandement de la force conjointe du G5 Sahel à Sévaré, dans le centre du Mali, dernière

1 Commentaire

  1. Haidara
    octobre 24, 14:11 Reply

    pourquoi ira t’ il a la cpi par ce qu’il y’a pas de juge au Mali , ils sont déjà terminé l’affaire bagbo

Laissez une réponse