Elections au Kenya: dépouillement en cours

Elections au Kenya: dépouillement en cours

Pari réussi au Kenya pour la commission électorale. Le vote s’est déroulé sans incidents majeurs dans le pays, malgré quelques retards dans l’ouverture des bureaux. A Kisumu, le bastion de l’opposition dans l’ouest du pays, le vote s’est déroulé dans le calme toute la journée, avec un taux de participation élevé de 77% selon les premières estimations.La population reste cependant méfiante envers le processus électoral. A Kondele, bidonville de Kisumu où ont éclaté les manifestations en 2007 après la victoire contestée de Mwai Kibaki, plusieurs centaines de personnes s’étaient rassemblées autour de leur station de vote pour « surveiller » le dépouillement.

« Chers citoyens, nous déclarons notre bureau de vote officiellement fermé », annonce Roselyne Ochieng, agent de la commission électorale. Dans son bureau de vote la participation frôle les 80%. « C’est grâce, dit-elle, au Kiems », le kit d’identification biométrique des votants, qui a accéléré le processus par rapport aux années précédentes.

A Kondele, les habitants se sont également mobilisés, comme Kennedy Maina, qui a amené 15 personnes de son quartier jusqu’au bureau de vote : « Nous avons ramené tous les gens qui n’avaient pas voté. Et les taxis-moto ont aussi participé, en conduisant les électeurs ici sans les faire payer. »

Alors que le bureau vient de fermer, une centaine de personnes se rassemble aux alentours. Un jeune homme qui a préféré rester anonyme explique les raisons de cette présence : « Je suis ici pour surveiller le décompte des voix, et l’annonce des résultats par l’agent de la commission électorale dans ce bureau de vote. Etant donné que j’ai le droit de vote, je dois savoir si mon vote compte. Et il pourrait ne pas compter, à cause de certains qui pourraient vouloir truquer les élections. C’est vrai, et c’est courant au Kenya. »
Bien que le gouvernement ait interdit tout rassemblement autour des bureaux de vote, les habitants de Kondele assistent ce soir au dépouillement dans le calme, derrière des cordons de sécurité installés par la police et les agents de la commission électorale.

Par RFI

Précédent Elim Mondial 2018 : Les arbitres des matchs Maroc-Mali connus
Suivant Airbus : L’hélicoptère allemand qui s’est abîmé au Mali a perdu son hélice en vol

A propos de l'auteur

Vous aimerez aussi

A Suivre 0 Commentaires

Procès du général Amadou Haya Sanogo jour 4

Jour 4: Mercredi 07 Décembre 2016. 10H30min: Suspension de l’audience. Reprise dans 30 minutes. #ProcèsSanogo Jour 4: Mercredi 07 Décembre 2016. La cour précise qu’il n’ya pas eu d’application sélective

Politique 0 Commentaires

Côte d’Ivoire : ce qu’Affi N’Guessan a (vraiment) dit sur « l’image » de Gbagbo

Pascal Affi N’Guessan, chef du parti créé par Laurent Gbagbo, a déclaré lundi qu’il n’avait jamais dit que l’image de l’ex-président ivoirien constituait un « handicap » pour le Front populaire ivoirien

Côte d’Ivoire: reprise du procès de Simone Gbagbo après 15 jours de suspension

En Côte d’Ivoire, quinze jours après sa suspension le procès de Simone Gbagbo va reprendre ce lundi 28 novembre au tribunal d’Abidjan. Et les avocats de l’ancienne première dame, poursuivie

0 Commentaires

Pas encore de commentaires!

Soyez le premier à commenter! comment this post!