Enfin des cigarettes non combustibles

Enfin des cigarettes non combustibles

‘L’avenir de l’industrie du tabac : un monde sans fumée et ses enjeux’, était au centre d’une rencontre entre médias et industries de tabac Phillip Morris International (PMI) le 20 mai dernier.

Les industries de tabac ont longtemps été pointées du doigt à travers le monde par les activistes à cause de la nocivité de la cigarette. Par ailleurs, elles sont pourvoyeuses de ressources pour nos Etats. Cependant, selon l’Organisation Mondiale de la Santé OMS d’ici 2025 il y’aura  plus d’un million de fumeurs dans le monde. De plus, le tabac est l’une des causes les plus importantes de décès dans le monde ; 1 mort toutes les 6 secondes soit environ 6 millions par an. Toujours, selon l’OMS les décès dus au tabac pourraient atteindre 8 millions par an en 2030.

C’est pourquoi, l’un des leaders mondiaux de l’industrie de tabac Phillip Morris International (PMI) a fait  un investissement de trois milliards de franc CFA dans la recherche et le développement pour des solutions alternatives. « Nous industrie de tabac Phillip Morris International avons décidé de ne plus fabriquer la cigarette combustible » a déclaré le directeur des affaires institutionnelles de (PMI) lors de la rencontre avec les journalistes ténue à Bamako.  Cela dans le but de répondre à l’objectif3 des objectifs du développement durable ODD, relatif à la bonne santé et au bien être de tous.

En effet, l’évolution des nouvelles technologies a permis à  Phillip Morris International de contribuer dans l’atteinte de 30%  de réduction des maladies non transmissibles, telles que le cancer de poumon d’ici 2025. Enfin, la réduction  de la nocivité de ces cigarettes de 90 à 95% a permis à l’industrie Phillip Morris International d’appliquer les mêmes procédés que les industries pharmaceutiques.

Au regard de cette  nouvelle donne, une cinquantaine de journalistes membres du Réseau des Journalistes Observateurs de l’Industrie de la Nicotine et du Tabac (REJOINT) des 15 pays d’Afrique de l’Ouest et du Centre s’est réunie à Bamako pour leur rencontre annuelle. Cela dans le but de voir comment instaurer le dialogue entre les industries de tabac, les activistes contre le tabagisme et les autorités afin d’échanger sur « L’avenir de l’industrie du tabac : un monde sans fumée et ses enjeux ».

Source : Info-mali.com

Fanta     Diakite

Précédent Le Syndicat national des chauffeurs et conducteurs routiers du Mali lève le mot d’ordre de Grève illimité
Suivant 126 migrants dont des Maliens secourus dans la Méditerranée

A propos de l'auteur

Vous aimerez aussi

120h de grève des enseignants : Les points qui divisent gouvernement et syndicats

Un mouvement général de grève de 5 jours a commencé ce lundi 05 décembre 2016 au niveau de l’éducation fondamentale et secondaire au Mali. Décrétée par sept syndicats après l’échec

Politique 0 Commentaires

Stabilisation du front social : Après le secteur de la santé, place à l’éducation

Le front social, secoué ces temps-ci, connait un début de dénouement avec la fin ce dimanche de la grève illimitée dans le secteur de la santé, de l’action sociale et

Politique 0 Commentaires

Licenciement « abusif » du secrétaire général du comité syndical de NSIA: Les Banques du Mali menacent d’aller en grève

Le Syndicat National des Assurances, Banques et Etablissement Financiers et Commerce du Mali (SYNABEF) est courroucé par le licenciement du secrétaire général du comité syndical de NSIA par sa direction

0 Commentaires

Pas encore de commentaires!

Soyez le premier à commenter! comment this post!