Gambie: gel des avoirs de l’ex-président Yahya Jammeh

Gambie: gel des avoirs de l’ex-président Yahya Jammeh

En Gambie, le gouvernement passe à l’attaque suite aux soupçons de détournement d’argent autour de l’ancien président Yahya Jammeh. Ce dernier est soupçonné d’avoir vidé les caisses de l’Etat, en détournant plus de 50 millions de dollars (plus de 44 millions d’euros), avant son départ en exil. Lors d’une conférence de presse, ce lundi 22 mai, à Banjul, le ministre de la Justice, Aboubacar Tambadou, a annoncé un gel des biens en Gambie de l’ancien président. Une décision pour l’empêcher de liquider ses biens si la justice lui ordonne de rembourser l’Etat.

Les premières investigations de la police permettent enfin de mettre des chiffres sur les sommes que Yahya Jammeh aurait détournées durant sa présidence. Selon le ministère, entre 2006 et 2017, plus de 3 millions et demi d’euros ont disparu d’un fonds pour la Sécurité sociale et le financement de logements.

Pire encore, au cours des quatre dernières années, le président aurait ordonné le retrait illégal de plus de 44 millions d’euros de la Banque centrale, piochant dans des comptes de l’opérateur téléphonique d’Etat, Gamtel.
La Cour de justice a donc donné le feu vert au ministère pour geler tous les biens connus de l’ancien dictateur en Gambie. Cela va de sa boulangerie, à son abattoir, en passant par ses fermes et son bétail. En tout, plus d’une centaine de propriétés foncières, 88 comptes en banque et 14 entreprises sont concernés.

Le ministre de la Justice insiste en rappelant que les investigations débutent tout juste et que ce n’est, pour l’instant, que la partie émergée de l’iceberg. Une commission d’enquête sera mise en place d’ici juin pour déterminer comment Yahya Jammeh est entré en possession de tous ces biens.
Par RFI

Précédent CAN U17 : le programme des demi-finales
Suivant Côte d’Ivoire : au moins 3 morts dans des affrontements à Bouaké entre démobilisés et policiers

A propos de l'auteur

Vous aimerez aussi

Au Mali, un nouveau premier ministre confronté à de nombreux défis

Souvent pressenti mais jamais confirmé, Soumeylou Boubèye Maïga vient finalement d’être nommé, le 30 décembre 2017, au poste de premier ministre du Mali. Un aboutissement personnel pour ce politicien chevronné

Mali: deux importants groupes jihadistes opèrent un rapprochement

Dans le nord du Mali, de nouveaux jihadistes viendraient de l’extérieur grossir les rangs de ceux qui sont déjà sur place, alors que sur le terrain, les groupes jihadistes de

Mali: des questions sur l’état de santé du président IBK

Au Mali, l’état de santé du président Ibrahim Boubacar Keïta est à nouveau sujet à polémique. Le président malien n’est pas à Addis-Abeba pour le sommet de l’Union africaine où

0 Commentaires

Pas encore de commentaires!

Soyez le premier à commenter! comment this post!