Le sang d’une quarantaine de bœufs déversé dans le fleuve Niger

Le sang d’une quarantaine de bœufs déversé dans le fleuve Niger

Depuis plusieurs semaines, les camps du Oui et du Non sont à couteaux tirés à l’intérieur du Mali et dans la diaspora. La 1ère date choisie pour la tenue du référendum a été reportée sine die à cause d’un soulèvement populaire sans précédent contre la réforme de la loi fondamentale.

Pendant que le camp du Non s’élargit et organise de grandes manifestions (meetings et marches), celui du Oui les traite de démons et d’apatrides. Voyant qu’ils perdent de plus en plus du terrain au profit du camp du Non, les partisans du Oui passent par plusieurs chemins pour avoir gain de cause. C’est pourquoi plusieurs centaines de millions ont été mis à la disposition des leaders musulmans pour convaincre leurs adeptes, et plusieurs hommes et femmes de médias ont aussi reçu des enveloppes pour démobiliser les gens dans les rangs du Non.

Les barrons du régime passent nuitamment des consultations mystiques chez des marabouts afin de conjurer le mauvais sort. Plusieurs sources indiquent que certains marabouts du Gabon ont demandé au régime de faire sacrifier 40 chèvres noires et d’autres affirment que ce sont 40 bœufs qui ont été demandés par les marabouts.

En tout cas, très tôt le lundi matin 07 août, aux environs de 2h du matin, une opération d’immolation s’est déroulée sur le tablier du Pont FADH de la capitale malienne. Pour ce faire, les policiers qui ont sécurisé l’opération, ont tout naturellement coupé toutes les voies d’accès au Pont FADH pendant toute la durée de l’opération.

Notre source nous indique que le sang de ces 40 bœufs a été déversé dans le fleuve Niger, selon les instructions du marabout, comme sacrifice propitiatoire, donc en faveur du succès du processus référendaire.
Malgré la mobilisation sans précédent du peuple malien contre ce projet référendaire et les interdictions de la Cédéao, le régime s’y accroche et ne veut pas rebrousser chemin. Est-ce à dire qu’il chercherait à creuser sa propre tombe ? Les jours et les événements, à venir, nous en édifieront !

A.T

 

Précédent Attribution de nouvelles fréquences radio au Mali: La HAC se veut transparente
Suivant Militaires renversés à Levallois: le suspect inconnu des services de police

A propos de l'auteur

Vous aimerez aussi

49e session ordinaire de la Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de la CEDEAO : Le Président IBK est arrivé à Dakar

Le Président de la République, SEM Ibrahim Boubacar KEITA, est arrivé ce soir à Dakar. Dans la capitale sénégalaise, le Chef de l’Etat prendra part ce samedi aux travaux de

Une attaque meurtrière dans la commune de Ouatagouna fait deux morts et des blessés

Une attaque s’est produite dans la commune de Ouatagouna, cercle d’Ansongho, ce lundi 15 mai 2017. Il semblerait que les assaillants voulaient enlever le véhicule du maire de ladite commune.

Société 0 Commentaires

Nord du Mali: deux soldats maliens tués dans une attaque (sources militaires)

Bamako, – Deux militaires maliens ont été tués et huit blessés dimanche dans l’attaque d’une position de l’armée par « des terroristes » à Almoustarat, dans le nord-est du Mali, ont indiqué

0 Commentaires

Pas encore de commentaires!

Soyez le premier à commenter! comment this post!