Mali: 6 morts dans l’attaque d’un groupe touareg par des jihadistes présumés

Mali: 6 morts dans l’attaque d’un groupe touareg par des jihadistes présumés

Six personnes ont été tuées dimanche près de Tombouctou, dans le nord-ouest du Mali, par des jihadistes présumés lors d’une attaque visant un groupe armé favorable à l’accord de paix de 2015, a-t-on appris lundi de sources concordantes.

« Six personnes, parmi lesquelles il y a des combattants de notre mouvement et des civils de notre communauté, ont été assassinées dimanche lors d’une attaque d’Aqmi (Al-Qaïda au Maghreb islamique) entre les localités de Goundam et de Douekiré », a déclaré à l’AFP Azarok Ag Inaborchad, président du Congrès pour la justice dans l’Azawad (CJA).

« Nous, nous sommes pour la paix, et nous sommes dans le processus de paix. Ce sont les ennemis de la paix qui ont organisé l’attaque contre nous. Il y a aussi au moins un porté disparu », a ajouté le chef du CJA, qui représente la communauté touareg des Kel Ansar, implantée dans le nord-ouest du Mali.

Selon une source de sécurité malienne, les assaillants, auteurs « d’au moins six assassinats dimanche dans la région de Tombouctou, avaient deux objectifs: saboter le processus de paix, et rechercher un important responsable du CJA ».

Plusieurs blessés ont été enregistrés après cette « attaque surprise », selon la même source.

Le nord du Mali était tombé en mars-avril 2012 sous la coupe de groupes jihadistes liés à Al-Qaïda à la faveur de la déroute de l’armée face à la rébellion à dominante touareg, d’abord alliée à ces groupes qui l’ont ensuite évincée.

Ces groupes en ont été en grande partie chassés par une opération militaire internationale lancée en janvier 2013, à l’initiative de la France, qui se poursuit actuellement.

Mais des zones entières du pays échappent encore au contrôle des forces maliennes, françaises et de l’ONU (Minusma), régulièrement visées par des attaques malgré la signature en mai-juin 2015 d’un accord de paix, censé isoler définitivement les jihadistes, dont l’application accumule les retards.

AFP

Précédent LdC : le tirage complet des 8es !
Suivant Visite du Président de la République, S.E.M Ibrahim Boubacar KEÏTA en France

A propos de l'auteur

Vous aimerez aussi

Faits Divers 0 Commentaires

Insécurité : Quand le dialogue commande, la sécurité s’installe

Quand le major Kissani Sacko, commissaire du poste de police de Sabalibougou, s’attaque à l’insécurité, le chef de village et les jeunes du quartier ne sont jamais loin. Le mérite

Crise post-électorale à Bamako ? Des manifestants attaquent la belle famille du président en Commune II

Au moment ou les premiers résultats provisoires des élections communales du 20 novembre passé sont attendus, des manifestations ont eu lieu, ce mardi 22 novembre, à Quinzambougou, en commune II

Syndicat National de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique – SNESUP : Grève illimitée en perspective

Le SNESUP a observé mardi et mercredi derniers une grève de 48 heures sur l’ensemble du territoir. La prochaine étape prévoit une grève illimitée dont il faut d’ores et déjà

0 Commentaires

Pas encore de commentaires!

Soyez le premier à commenter! comment this post!